Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de mexicain47
  • Le blog de mexicain47
  • : L'expression, la communication sont des choses importantes de la vie. L'écriture en fait partie, et ce blog en sera le reflet.
  • Contact

Profil

  • mexicain47
  • Né en 1947, marié, 4 enfants, retraité de la fonction territoriale(cadre), j'aime chanter et jouer de la guitare, faire du vélo le dimanche (21 ans de compétition).
  • Né en 1947, marié, 4 enfants, retraité de la fonction territoriale(cadre), j'aime chanter et jouer de la guitare, faire du vélo le dimanche (21 ans de compétition).

Recherche

29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 06:19

Mes pages restent blanche, ma main n'arrive pas à poser des mots sur les lignes droites, mon cerveau n'arrive pas à construire des phrases. Comme hemingway mes nuits sont noires et mes pages bien blanches. Lamentablement, je regarde cette feuille qui ne veut rien dire, c'est le vide sidérien, le néant de l'espace.

Même les plantations deviennent blanches, la terre est dure, indéchiffrable, je ne peux pas la remuer. Impossible d'écrire et de faire le jardin. Le moral est à zéro avec la nuit qui arrive comme un cheveu sur la soupe, trop tôt et bien noire. Pourquoi suis-je triste comme mes pages blanches? Pourquoi qu'une certaine stérilité s'installe en moi comme mon jardin?

L'hiver est là, le froid s'installe, le vélo est posé au clou. Cela me manque de rouler sur les routes de l'Essonne que je connais depuis plus de trente ans. Chaque ville, chaque petite montée et chaque virage me manque. Dés qu'il pleut ou qu'il gèle, je ne fais pas de vélo, la peur de tomber sur ces routes glissantes qui me grisent l'été, finir à l'hôpital, j'ai assez donné. Quatre fois j'ai embrassé ses routes que j'aime, quatre fois j'ai fini à l'hôpital et je n'aime pas.

Qu'est-ce qui m'arrive, voilà que l'envie d'écrire me prend. Le faite d'être là devant vous, les mots arrivent, les phrases se construisent. Vous me donnez l'envie d'ouvrir Word et de remplir des pages qui de blanches deviendront grisées et peut-être que je finirai ce livre que j'ai commencé il y a six mois. Une lueur d'espoir m'éclaircie le cerveau, la beauté d'un ciel bleu comme celui du Mexique m'enchante et m'incite à écrire.

Allez, je vais aligner des mots et finir ce livre.

Mexicain47

Partager cet article

Repost 0
Published by mexicain47
commenter cet article

commentaires

Alexandre A 04/12/2010 11:56



L'écriture s'inscrit elle aussi dans le cycle des saisons: toujours elle nous revient.



Catégories

Liens